« Le serpent de bronze » d’un Thierry Ntamack en or

Après le Palais des Congrès de Yaoundé avant-hier (17 août 2018, Ndlr), Douala a eu droit à son avant-première hier. Je parle du film  » LE SERPENT DE BRONZE  » de THIERRY NTAMACK, le dernier né de son génie synoptique.

 

 

 

« LE SERPENT DE BRONZE » un long métrage de 1h19 inspiré d’une histoire vraie. Celle du Dr Faycal, jeune médecin originaire du Grand Nord Cameroun et affecté dans un hôpital dans l’arrondissement de Poli, une des sous-divisions de la ville de Garoua. Son implication et son dévouement aveugle et passionnel à porter soins, attention et affection aux populations de cette localité lui coûteront la vie.  Il y a 2 ans, le frère d’armes de Dr Faycal, en la personne du Dr Sylvain ETOA, chagriné par l’absence de toute reconnaissance en la mémoire de ce vaillant patriote qui a perdu sa vie en sauvant des vies, décide de lui rendre hommage à sa façon par voix digitale. Il n’en fallait pas plus au génie Thierry NTAMACK pour en faire une cause nationale par le 7ème  art.

Au-delà du scénario mis en scène par Thierry NTAMACK à la suite des chefs d’œuvre comme « La Patrie d’abord », « Le blanc d’Eyenga 1 et 2 », et « Sur la route d’un ange »… notre valeur sure du cinéma camerounais de demain s’est encore illustrée par une réalisation salivante, et surtout un casting de choix avec des célèbres acteurs de renommée internationale tels que Michel GOHOU, SILIKI et SOUKÉ. Mais aussi par son éternelle envie de révéler des nouveaux talents et dénoncer les tares de notre société. Le réalisateur nous permet de découvrir le décor féerique sahélien et les merveilles touristiques du Nord Cameroun. De même, le film célèbre sans discrimination la place de choix qui est léguée aux sourds muets à travers la jeune « Grâce » ou des mises en vitrine des talentueux acteurs méconnus du grand public comme  » Diklef Jacqueline  » dans le rôle de  » Leila « .

En 1h19, ce soir à Canal Olympia, je me suis régalé. J’avais l’impression de suivre un beau clip sur Trace TV, tellement BOTE Pictures a laissé parler tout son know how. A voir absolument !

Sylva Ebelle

frankwilliam

Frank William Batchou est un journaliste de formation. Après avoir exercé dans plusieurs médias camerounais (Le Messager, Emergence, Show Mag, Crtv Littoral, Site-Dar Fm…), il s’est très vite reconverti, au vu de l’évolution, dans le blogging et du digital depuis 2008. Il a géré la communication du projet #Wikivillages de Wikipédia, la communication digitale du programme TV « Yellow Times » de MTN Cameroon, le label de production et management LMC Prod, le social media du magazine culturel Show Mag. En 2016, il rejoint en qualité de Social Media Manager, HAVAS AFRICA CAMEROUN, la filiale du groupe HAVAS Media, l’une des quatre plus grandes agences de communication dans le monde. Et depuis 2019, il gère le département digital de l’agence en qualité de Digital Manager. Frank William est également auteur du recueil de nouvelles « MAPANES : L’âme d’un aventurier » (commandez la version numérique ou physique à 2500 FCFA) et co-founder de F Square Corporation, une structure exerce dans le secteur du management, édition et production artistique, promotion sportive…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *