Jean Miché Kankan for ever !

Notre « week-end culture rétro » rend hommage à un maître de l’humour au Cameroun et en Afrique. 

20 ans après son décès (13 février 1997 – 13 février 2017) le talent de Dieudonné Affana Ebogo alias Jean Miché Kankan n’a pu être égalé jusqu’ici ; parce que unique dans son genre. L’homme de son vivant n’a fait que ce qu’il voyait. Comme il le disait lui-même : « Le Cameroun est le pays de la débrouillardise : Ce que chacun voit, il fait ; ce qu’il ne voit pas, il ne fait pas ».

images

Jean Miché Kankan (Dieudonné Afana Ebogo) est né le 10 juin 1956 à Ate. Il est originaire du village Nkom par Akonolinga situé à 120 kilomètres de Yaoundé, la capitale politique du Cameroun. Il était enseignant de français dans le secondaire avant d’abandonner cette fonction pour travailler comme fonctionnaire à l’office de radiodiffusion de son pays (Crtv). Ses débuts ne furent pas faciles. Le public était peu réceptif au style de l’artiste. Le ticket d’accès à « mes premiers spectacles coûtait 10 Fcfa », déclarait-il quand il comptait ses débuts sur les planches. Au fil des années, Jean Miché Kankan a su imposer son style et faire passer son message à travers les sketchs tels que « La fille du bar », « Maladie d’amour », « Les bonbons alcoolisés », « L’élève international »… Avant de quitter la terre des hommes, Jean Miché Kankan inspiré plusieurs autres artistes : Tchop-Tchop, le feu Tandandan, Adama Dahico, Gohou Michel… Mais, à chacun d’eux, son style ! Repose en paix l’artiste !

Frank William BATCHOU

frankwilliam

Frank William Batchou est un journaliste de formation. Après avoir exercé dans plusieurs médias camerounais (Le Messager, Emergence, Show Mag, Crtv Littoral, Site-Dar Fm…), il s’est très vite reconverti, au vu de l’évolution, dans le blogging et du digital depuis 2008. Il a géré la communication du projet #Wikivillages de Wikipédia, la communication digitale du programme TV « Yellow Times » de MTN Cameroon, le label de production et management LMC Prod, le social media du magazine culturel Show Mag. En 2016, il rejoint en qualité de Social Media Manager, HAVAS AFRICA CAMEROUN, la filiale du groupe HAVAS Media, l’une des quatre plus grandes agences de communication dans le monde. Et depuis 2019, il gère le département digital de l’agence en qualité de Digital Manager. Frank William est également auteur du recueil de nouvelles « MAPANES : L’âme d’un aventurier » (commandez la version numérique ou physique à 2500 FCFA) et co-founder de F Square Corporation, une structure exerce dans le secteur du management, édition et production artistique, promotion sportive…

20 réflexions sur “Jean Miché Kankan for ever !

  • février 15, 2014 à 1:26
    Permalien

    RIP le meilleur et l’unik vrai comédien du kamer

    Répondre
  • février 15, 2014 à 1:28
    Permalien

    le meilleur de tous les temps au camer c’est profond

    Répondre
  • février 15, 2014 à 1:38
    Permalien

    Rip le père tu ma soule pendant mon enfance

    Répondre
  • février 15, 2014 à 1:43
    Permalien

    et il continu présentement! il etait trop fort cet hoe, et coe l’artiste ne meurt jamais, je dirais k’il est trop fort!!!!!!!

    Répondre
  • février 15, 2014 à 1:47
    Permalien

    C’est un devoir de mémoire chaque week-end sur http://www.frankwilliambatchou.worpess.com je suis de ceux qui pensent qu’il faut toujours rendre hommage à ses personnes qui marquent ou qui ont marqué notre existence. C’est une rubrique que nous avons lancé depuis 3 semaines, déjà.

    Répondre
  • février 15, 2014 à 1:53
    Permalien

    cool xa! et bravo pour Jean Miché Kankan cè une légende!

    Répondre
  • février 15, 2014 à 11:01
    Permalien

    Mon cœur me dit…mon corps me dit…

    Répondre
  • février 16, 2014 à 9:06
    Permalien

    il nous manquera a jamais

    Répondre
  • février 17, 2014 à 3:56
    Permalien

    c’est toujours un plaisir d’ecouter Jean Miché .Merci bien Frank William Batchou pour l’article

    Répondre
  • février 18, 2014 à 2:38
    Permalien

    le seul et unique , il est inégalable……RI

    Répondre
  • février 20, 2014 à 12:24
    Permalien

    c’est sauve qui peu c’est le Cameroun des grandes ambition

    Répondre
  • janvier 10, 2017 à 5:03
    Permalien

    on monte en haut, on descend en bas, un cadavre va mourir

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *