La nouvelle vie digitale d’Eboa Lotin

A l’occasion de la commémoration du dix-huitième anniversaire de son décès, un site internet a été lancé pour pérenniser la mémoire et les œuvres de l’artiste.

Le temps passe si vite. 20 ans qu’Eboa lotin a quitté la terre des hommes. Dans les esprits, il demeure vivant. Ce grâce à sa musique. Son héritage demeure très peu connu malgré cette exposition annuelle (The other side) qu’organisait sa progéniture. Uniquement à Douala. Il était temps de les rendre universel. D’où ce site web officiel de l’artiste (www.eboalotin.com) construit entre 2009 et 2015 et mis en ligne par ses héritiers le 6 octobre 2015, jour de la commémoration de son décès.

Dès l’ouverture du site, l’internaute est accueilli par une série de photos inédites de l’artiste qui se succèdent les unes après les autres. Il  faut cliquer sur l’une d’elles pour définitivement accéder au site. Le visiteur est accueilli ici par une biographie complète d’Emmanuel Eboa Lotin. Dans la Discographie, se dévoile le répertoire et lyrics de l’artiste via ses 11 disques (33 et 43 tours) donc les visuels ont été fournir par un fan du nom de Richard Rioboo. Les héritiers n’ont guère oublié de rappeler que l’artiste a laissé un album inachevé.

Dans le menu déroulant de « Other side », le visiteur a la possibilité de découvrir les citations d’Eboa Lotin, des réflexions ainsi qu’une mise en relief de l’esprit de détermination, d’abnégation, de désintéressement, et du sens du devoir du révérend pasteur lotin Same, refondateur de l’Eglise baptiste du Cameroun et père d’Eboa Lotin. A travers ce site internet, Eboa Lotin revit digitalement et éternellement.

Frank William Batchou

« Nous pouvons semer, mais c’est le Tout-Puissant qui détient les pluies et qui décide du temps de la récolte, de toutes les récoltes »

Eboa Lotin – 12 Février 1994, Durant la difficile période

frankwilliam

Frank William Batchou est un journaliste de formation. Après avoir exercé dans plusieurs médias camerounais (Le Messager, Emergence, Show Mag, Crtv Littoral, Site-Dar Fm…), il s’est très vite reconverti, au vu de l’évolution, dans le blogging et du digital depuis 2008. Il a géré la communication du projet #Wikivillages de Wikipédia, la communication digitale du programme TV « Yellow Times » de MTN Cameroon, le label de production et management LMC Prod, le social media du magazine culturel Show Mag. En 2016, il rejoint en qualité de Social Media Manager, HAVAS AFRICA CAMEROUN, la filiale du groupe HAVAS Media, l’une des quatre plus grandes agences de communication dans le monde. Et depuis 2019, il gère le département digital de l’agence en qualité de Digital Manager. Frank William est également auteur du recueil de nouvelles « MAPANES : L’âme d’un aventurier » (commandez la version numérique ou physique à 2500 FCFA) et co-founder de F Square Corporation, une structure exerce dans le secteur du management, édition et production artistique, promotion sportive…

2 réflexions sur “La nouvelle vie digitale d’Eboa Lotin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *