L’amour a tous les pouvoirs

« Et il n’eut pas de fin… » de J. Mairy Dietch’ démontre comment l’amour peut faire pousser des ailes, peut unir, désunir et réunir à nouveau. Je l’ai lu pour vous.

La donne a changé. Il n’est plus question de scander partout que « derrière un grand homme se cache une grande femme ». Plutôt, « à côté d’un grand homme se trouve une grande dame ». Jean Louis Paquita ne l’avait pas encore compris, lui qui avait une famille enviée par tous : une femme, Mayimouna, avocate exceptionnelle, qui vole de succès en succès dans sa carrière professionnelle. Et qui devient finalement l’avocate vedette, présentée en triomphe dans les journaux télévisés.

Cliquer ici pour acheter le livre 

Entre ambition et possession, l’amour se transforme finalement en incompréhension, colère, révolte, auto flagellation… Les enfants sont emportés par ce tourbillon. Même Angelina, sa « si fidèle » employée sombre dans la jalousie et la trahison. Le roman « Et il n’eut pas de fin… » de la romancière camerounaise J. Mairy Dietch’ est digne des films hollywoodiens avec beaucoup de suspense, de rebondissements, de scènes d’action que l’on visualise à la simple lecture. Après le divorce de « Jay » et « Mayi », les deux amoureux pourront-ils encore vivre ensemble un jour ? Une question centrale que chaque lecteur se pose quand survient le divorce et les regards en chien de faïence entre les deux tourtereaux.

Lire aussi : Cruel destin… Barbara !

Au-delà de l’amour qui occupe une bonne partie de l’œuvre, « Et il n’eut pas de fin… » plonge le lecteur dans un monde marqué par la débrouillardise, la corruption, la justice et la solidarité. Il s’agit d’un roman-miroir de la société dans laquelle nous vivons : la misère du grand peuple, la difficile vie universitaire, des détournements de fonds dans la l’administration publique, la non-exécution des marchés publics due aux accointances entre le prestataire et le responsable des appels d’offre de marchés publics, des procès judiciaires faussés avant même leur ouverture… Même si on note plusieurs omissions de mots ou expressions dues à la traduction de l’anglais au français, ce roman mérite une attention particulière pour un check-up des gestionnaires de la société.

Frank William Batchou

frankwilliam

Frank William Batchou est un journaliste de formation. Après avoir exercé dans plusieurs médias camerounais (Le Messager, Emergence, Show Mag, Crtv Littoral, Site-Dar Fm…), il s’est très vite reconverti, au vu de l’évolution, dans le blogging et du digital depuis 2008. Il a géré la communication du projet #Wikivillages de Wikipédia, la communication digitale du programme TV « Yellow Times » de MTN Cameroon, le label de production et management LMC Prod, le social media du magazine culturel Show Mag. En 2016, il rejoint en qualité de Social Media Manager, HAVAS AFRICA CAMEROUN, la filiale du groupe HAVAS Media, l’une des quatre plus grandes agences de communication dans le monde. Et depuis 2019, il gère le département digital de l’agence en qualité de Digital Manager. Frank William est également auteur du recueil de nouvelles « MAPANES : L’âme d’un aventurier » (commandez la version numérique ou physique à 2500 FCFA) et co-founder de F Square Corporation, une structure exerce dans le secteur du management, édition et production artistique, promotion sportive…

8 réflexions sur “L’amour a tous les pouvoirs

    • mars 28, 2017 à 3:45
      Permalien

      Contact author on Facebook : J. Mairy Dietch
      She will give you all the informations on where to find the book

      Répondre
  • avril 2, 2017 à 2:20
    Permalien

    I have read this book its a good read and very educative .
    Everyone should give it a try.The writer is so good at keeping the reader in suspense ,which makes it more interesting.

    Répondre
  • avril 2, 2017 à 3:17
    Permalien

    Bonjour Frank William. Comment allez-vous. Belles présentation et analyse de mon œuvre. Félicitations! Puisse celle-ci contribuer au changement des sociétés.
    Mes ouvrages sont présents à la librairie Saint Paul à Yaoundé et à Lipacam à Douala. Bon courage!

    J. MAIRY DIETCH’

    Répondre
    • avril 3, 2017 à 9:19
      Permalien

      Merci infiniment JMD pour les encouragements et félicitations. C’est touchant, surtout venant de l’auteur. C’est rarissime dans notre pays le Cameroun. Merci également pour cette précision concernant le lieu où trouver le livre. J’ai eu deux demandes et j’étais obligé de les rediriger vers votre page Facebook. Félicitation aussi à vous pour cet excellent ouvrage

      Répondre
  • avril 14, 2017 à 7:37
    Permalien

    I’ll immediately clutch your rss as I can not to find your email subscription link or newsletter service. Do you’ve any? Kindly permit me know in order that I could subscribe. Thanks.

    Répondre
    • avril 17, 2017 à 9:33
      Permalien

      Thanks Corburt. You have possibility to subscribe on my newsletter. Look the home page or I will joined your email

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *