Data Center : Le nouveau socle de l’émergence numérique en Afrique

Il s’agit du plus grand Data Center d’Afrique centrale et de l’ouest. Construit par l’entreprise de téléphonie mobile Orange Cameroun, il a été inauguré à Douala. Découverte de ce site futuriste.

Le rêve est devenu réalité. Dorénavant, Orange pourra héberger de manière efficiente ses données et celles des entrepreneurs dans le secteur du numérique, les entreprises, les télévisions, les sociétés de téléphonie mobile et bien d’autres. Une aubaine qui arrive avec l’inauguration des « Datas centers d’Orange, le plus grand de l’Afrique centrale et de l’ouest. Ce complexe est la pierre d’angle de notre encrage en terre camerounaise », précise Elisabeth Medou Badang, directrice générale d’Orange Cameroun. Avant d’ajouter : « Nos datas center assurent un taux de disponibilité des données stockées s’élevant à 99.98%. Nos clients sont assurés de la disponibilité quasi permanente de leurs données en tout temps de besoin ». Cette infrastructure futuriste dotée d’équipements de pointe vient « accroître booster l’économie numérique du Cameroun », ajoute Dr Fritz Ntone Ntone, délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine de Douala.

Découverte du complexe

Ce complexe s’étend sur une superficie de 12.880 m2. Bâti à toutes les étapes par 500 camerounais et 20 entreprises locales prestataires de service, il a coûté 16 milliards de FCFA. Il comprend deux bâtiments, d’un complexe multisports pour loisirs, d’un parking sécurisé pour le personnel et les visiteurs, d’une station d’épuration des eaux usées devant servir à arroser les espaces verts du complexe.

Le premier bâtiment réservé aux bureaux reparti en 417 postes de travail, des salles, des salles polyvalentes équipées des dernières technologies de commodités professionnelles, une infirmerie, des salles de repos, une bibliothèque et archives, un command room permanemment connecté à toutes les agences Orange Cameroun, un call center et bien d’autres.

 

Le second bâtiment plutôt technique (data center) occupe une superficie de 1040m2 comprenant les salles informatiques, le réseau, les alimentations électriques, les groupes électrogènes pour parer aux éternelles coupures électriques au pays, et des systèmes de refroidissement. Selon la directrice d’Orange Cameroun, les salles sont équipées d’un système de confinement innovant permettant une séparation efficace des flux froids (l’air traité est diffusé jusqu’aux serveurs) et des flux chauds (l’air expulsé par les serveurs). Son système de câblage évolutif permettant de s’adapter aux besoins et de deux systèmes centralisés et indépendants pour la supervision de l’infrastructure.

Ce Data center d’Orange Cameroun est le troisième que le Cameroun abrite après ceux de Camtel et MTN Cameroon. Une preuve que l’univers technologique est en nette progression dans ce pays d’Afrique centrale.

Frank William Batchou

 

frankwilliam

Frank William Batchou est un journaliste de formation. Après avoir exercé dans plusieurs médias camerounais (Le Messager, Emergence, Show Mag, Crtv Littoral, Site-Dar Fm…), il s’est très vite reconverti, au vu de l’évolution, dans le blogging et du digital depuis 2008. Il a géré la communication du projet #Wikivillages de Wikipédia, la communication digitale du programme TV « Yellow Times » de MTN Cameroon, le label de production et management LMC Prod, le social media du magazine culturel Show Mag. En 2016, il rejoint en qualité de Social Media Manager, HAVAS AFRICA CAMEROUN, la filiale du groupe HAVAS Media, l’une des quatre plus grandes agences de communication dans le monde. Et depuis 2019, il gère le département digital de l’agence en qualité de Digital Manager. Frank William est également auteur du recueil de nouvelles « MAPANES : L’âme d’un aventurier » (commandez la version numérique ou physique à 2500 FCFA) et co-founder de F Square Corporation, une structure exerce dans le secteur du management, édition et production artistique, promotion sportive…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *