Yoomee (mobile) renaît de ses cendres

Après la fourniture d’accès à internet, l’entreprise se lance désormais dans la voix. Il se positionne comme le premier full MVNO (Mobile virtual network operator) au Cameroun.

Le pas est franchi. De fournisseur d’accès internet (FAI), Yoomee Cameroun S.A devient opérateur de téléphonie mobile plein. Exactement comme les autres opérateurs de téléphonie mobile connus sur le territoire nationale. Pour mener à bien ce nouveau challenge, très concurrentiel, Yoomee s’adossera sur les technologies polyvalentes (CDMA et GSM) de l’opérateur public Camtel, détenteur de l’ensemble des nouvelles technologies de télécommunications au Cameroun (fibre optique, umts, Lte, satellite…), afin de densifier ses différentes offres et couvrir l’ensemble du territoire national. Cette facilité découle du partenariat de Mobile virtual network operator (MVNO) signé entre les deux entités le 22 février 2017. Ainsi naît la Yoomee Mobile qui, selon les dirigeants de la structure, devient le premier full MVNO au Cameroun.

Une véritable renaissance pour cette entreprise pionnière des supports mobiles pour internet qui a inauguré le 25 août 2017 son nouveau siège au Cameroun. « Dans la vie d’une entreprise, il y a des événements qui changent le coup de l’histoire et la cérémonie de ce jour (inauguration du nouveau siège) est un. Une véritable renaissance pour HTT Télécom SA devenu Yoomee en 2011 et qui a lancé les premiers Mifi et clés internet au Cameroun en 2012 », rappelle, avec un brin de nostalgie et de joie, Emmanuel Forson, directeur général de Yoomee Cameroun. Une façon pour lui de mettre un terme à cette odyssée des pionniers. Concernant les numéros et la mobilité téléphonique qui rentrent en vigueur dès le 1er septembre 2017, Emmanuel Forson précise : « pour l’instant, nous avons des numéros Camtel et avec l’arrivée de la mobilité au Cameroun, Camtel travaille sur cet aspect et tout sera régler très bientôt ».

L’accès à ce nouveau challenge a commencé en octobre 2016 avec le passage de l’entreprise d’un capital Suisse à un capital 100% camerounais. Ce qui fait de Yoomee, le premier opérateur de téléphonie privée 100% camerounais. Félicitations !

Le nouveau siège

Il a été inauguré par Minette Libom Li Likeng, ministre des postes et télécommunications. Cette bâtisse est située à un jet de pierre de la salle des fêtes d’Akwa. L’équipe est constituée en majorité de jeunes suite à la création de plus de 2000 emplois directs et indirects. Au cours de la visite de ce nouveau siège, Minette Libom Li Likeng a émis le tout premier appel de Yoomee Mobile. « Je l’ai trouvé très fluide et sans bruitage. Ça augure des lendemains meilleurs pour les utilisateurs », a-t-elle affirmé. L’officialisation de cette communication pour le grand public, selon Emmanuel Forson, se fera dans les prochains jours. Une attente, qu’on espère, ne sera pas longue. Bienvenue à Yoomee Mobile.

Frank William Batchou

frankwilliam

Frank William Batchou est un journaliste de formation. Après avoir exercé dans plusieurs médias camerounais (Le Messager, Emergence, Show Mag, Crtv Littoral, Site-Dar Fm…), il s’est très vite reconverti, au vu de l’évolution, dans le blogging et du digital depuis 2008. Il a géré la communication du projet #Wikivillages de Wikipédia, la communication digitale du programme TV « Yellow Times » de MTN Cameroon, le label de production et management LMC Prod, le social media du magazine culturel Show Mag. En 2016, il rejoint en qualité de Social Media Manager, HAVAS AFRICA CAMEROUN, la filiale du groupe HAVAS Media, l’une des quatre plus grandes agences de communication dans le monde. Et depuis 2019, il gère le département digital de l’agence en qualité de Digital Manager. Frank William est également auteur du recueil de nouvelles « MAPANES : L’âme d’un aventurier » (commandez la version numérique ou physique à 2500 FCFA) et co-founder de F Square Corporation, une structure exerce dans le secteur du management, édition et production artistique, promotion sportive…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *