Noce d’or entre Guinness Cameroun et le Cameroun

S’unir c’est bien. Partager cette idylle pendant tant d’années, c’est encore mieux. Tout une vie portée par l’amour des consommateurs. 50 ans, ça se fête de la plus belle des manières cette année et en famille.

Première usine Guinness Cameroun en 1970

50 ans de mariage ! cela fait un demi-siècle que Guinness Cameroun S.A et le Cameroun se sont dit Oui. Le temps s’est égrainé. L’eau a coulé sous les ponts. Le précieux liquide blond a désaltéré des millions et des millions de Camerounais. L’occasion est donc venue de s’arrêter un instant, se retourner, admirer, évaluer le chemin parcouru et se féliciter d’avoir gardé intacte la flamme de l’amour. Surtout que « chaque année, c’est 2.5 milliards de FCFA qui sont dépensés pour l’achat du sorgho au Nord et à l’Extrême-nord du Cameroun. Nous avons noué une longue collaboration avec 4500 paysans et c’est près de 6000 personnes qui gagnent leur vie », affirment les responsables de la Guinness Cameroun S.A. Au cours de ce renouvellement de vœux pour les 50 prochaines années au minimum, les responsables de la Guinness confirment que « nous contribuons à l’amélioration de l’agriculture et pour le futur, nous n’aménagerons aucun effort pour continuer à utiliser les produits locaux ».

Le DG de Diageo Cameroun lors de la conférence de presse le 28 février 2020 à Douala

L’idylle est née en 1967. Tout n’a pas débuté dans une enceinte couverte d’or. Oh que non ! C’était juste des dépôts dans certaines villes du pays. D’abord à Victoria, rebaptisé Limbé aujourd’hui. Suivront ensuite les villes comme Douala, Nkongsamba et Yaoundé. Le goût unique et la qualité du produit séduisent les fils et filles de l’Afrique en miniature. La demande s’accroît. Pour satisfaire sa clientèle, les meneurs optent, en 1969, pour la production locale. Quelques mois après, précisément le 16 mai 1970, la première usine Guinness Cameroun voit le jour avec 250 employés recrutés. Et le 14 mars 1970, l’on a accueilli, comme le divin enfant, la première bouteille de Guinness au Cameroun. Il faut attendre novembre 1984 pour assister au lancement de la première production de Malta Guinness au Cameroun.

Peu importe les années et les siècles qu’il traverse, l’or conserve sa brillance et sa couleur dorée. L’or est à l’image du couple qui célèbre ses 50 ans de mariage. Il ne subit pas les affres du temps. Il le sublime au contraire. Et Guinness Cameroun a tenu à le sublimer au courant de cette année anniversaire à travers de nombreuses activités : le Maltavator challenge, les journées portes ouvertes, des matches de football avec des partenaires, des promotions des produits Guinness, des Black zones pour regarder les matches du championnat anglais avec des mini showcase d’artistes et une cérémonie de Gala. Une belle manière de célébrer en famille, accompagnés des amis. Boire une gorgée de Guinness « made in more » et crier ensemble #LetsCelebrateTogether !

Frank William BATCHOU

frankwilliam

Frank William Batchou est un journaliste de formation. Après avoir exercé dans plusieurs médias camerounais (Le Messager, Emergence, Show Mag, Crtv Littoral, Site-Dar Fm…), il s’est très vite reconverti, au vu de l’évolution, dans le blogging et du digital depuis 2008. Il a géré la communication du projet #Wikivillages de Wikipédia, la communication digitale du programme TV « Yellow Times » de MTN Cameroon, le label de production et management LMC Prod, le social media du magazine culturel Show Mag. En 2016, il rejoint en qualité de Social Media Manager, HAVAS AFRICA CAMEROUN, la filiale du groupe HAVAS Media, l’une des quatre plus grandes agences de communication dans le monde. Et depuis 2019, il gère le département digital de l’agence en qualité de Digital Manager. Frank William est également auteur du recueil de nouvelles « MAPANES : L’âme d’un aventurier » (commandez la version numérique ou physique à 2500 FCFA) et co-founder de F Square Corporation, une structure exerce dans le secteur du management, édition et production artistique, promotion sportive…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *