Non, il n’y a pas eu un nouvel incendie à la sous-préfecture de muyuka

De nombreuses arrestations ont eu lieu au petit matin du 4 février 2020 à Muyuka dans la région du Sud-ouest au Cameroun. Certains ont tôt fait d’attribuer cette action des forces de l’ordre à un supposé incendie de la sous-préfecture de ladite localité dans la nuit du 2 au 3 février 2020. Après vérification, il ressort qu’il n’y a pas eu un nouvel incendie.

Tout est parti d’une série de publications sur les réseaux sociaux dans la matinée du 5 février 2020. Laquelle annonce une série d’arrestation (http://bit.ly/2OwWZr6) dans la ville de Muyuka, ville située dans le département du Fako, région du Sud-ouest Cameroun. Certains parlent d’un contrôle où l’on exigeait aux populations de présenter obligatoirement leur carte d’électeur (http://bit.ly/39fsfTc). Dans les commentaires, d’autres évoquent plutôt l’incendie de la sous-préfecture de la localité survenue dans la nuit du 2 au 3 février 2020. Des arguments qui s’accompagnent de nombreuses photos. « Ils vont payer des actes infâmes qu’ils posent aux populations du sud-ouest et du nord-ouest. Tant qu’ils vont tuer les populations, ils brûleront les édifices », écrit un internaute (commentaire supprimé par la suite).

Comment peut-il avoir incendie et personne n’en parle ? Plus étonnant, on a plutôt assisté à l’installation du nouveau sous-préfet de Muyuka, M. Bessinga Elie Etone dans un environnement désert (voir vidéo ici : http://bit.ly/38g7x5y). Nous avons vérifié ces images pour savoir si cet incendie a véritablement eu lieu et par la suite, s’il y a un rapport avec ces arrestations.

Dans un premier temps, nous avons utilisé « Google image search » pour vérifier les images. Le résultat trouvé nous renvoie à « La république d’Ambazonie ». Le premier article associé parle des « forces séparatistes d’Ambazonie qui ont déclaré du 7 au 12 février 2020 comme jour de blocage total dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest ».

Nous avons choisi d’affiner la recherche via les mots clés « Incendie », « sous-préfecture », « Muyuka », « Sud-ouest », « Cameroun ». Plusieurs résultats nous ont redirigé vers des posts et publications de l’incendie de cet édifice public. Lequel incendie s’est produit dans la nuit du 31 décembre 2019 au 1er janvier 2020 ; quelques heures seulement après le discours de fin d’année du président de la République du Cameroun (http://bit.ly/2UBMtT4).Confirmation faite par la page Facebook officielle du ministère de l’Administration territoriale (voir le post ici : http://bit.ly/31wo033) qui affirme : « Le constat est clair, la sous-préfecture de Muyuka a été incendiée à plus de 50%. Cela a été confirmé au cours de la descente du préfet du Fako Engamba Emmanuel Le Doux, ce 04 janvier 2020 ».

Le dernier édifice public incendié dans la région du sud-ouest est la délégation régionale du ministère du Travail et de la Sécurité Sociale. C’était dans la nuit du 5 au 6 janvier 2020. Le feu avait entièrement ravagé la salle des archives.

Il faut néanmoins rester vigilant en cette période de campagne électorale comptant pour les élections couplées législatives et municipales du 9 février 2020.

Frank William BATCHOU

Ce travail a été produit avec le soutien de Defyhatenow dans le cadre du projet FactsMatter237

La première publication a été faite sur le site de Data Cameroon le 7 février 2020.

frankwilliam

Frank William Batchou est un journaliste de formation. Après avoir exercé dans plusieurs médias camerounais (Le Messager, Emergence, Show Mag, Crtv Littoral, Site-Dar Fm…), il s’est très vite reconverti, au vu de l’évolution, dans le blogging et du digital depuis une dizaine d’années. Il a géré la communication du projet #Wikivillages de Wikipédia, la communication digitale du programme TV « Yellow Times » de MTN Cameroon, le label de production et management LMC Prod, le social media du magazine culturel Show Mag avant d’intégrer, en 2016, l’une des quatre plus grandes agences de communication dans le monde : HAVAS, dans sa filiale du Cameroun. Avant d’être porté à la tête du département digital d’Havas Africa Cameroun, Frank William occupait le rôle de Social Media Manager. Poste qu’il cumule aujourd’hui avec celui de Digital Manager de cette agence. Frank William est également auteur du recueil de nouvelles « MAPANES : L’âme d’un aventurier » (commandez la version numérique ou physique à 2500 FCFA) et co-founder de F Square Corporation, une structure exerce dans le secteur du management, édition et production artistique, promotion sportive… Suivez-moi sur : Facebook : https://www.facebook.com/FrankWilliamBatchou/ Twitter : https://twitter.com/Frankywilly Instagram : https://www.instagram.com/frankywilly/ LinkedIn : https://www.linkedin.com/in/frank-william-batchou/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *