Non, Camrail n’a pas lancé un recrutement de 150 aide-cheminots

L’entreprise concessionnaire du transport ferroviaire au Cameroun s’est vu attribuer un avis largement partagé sur Facebook et WhatsApp. Après vérification, il s’agit d’une arnaque bien organisée.

La fausse nouvelle a abondamment circulé sur les réseaux sociaux. Notamment sur Facebook et dans les groupes WhatsApp. Laquelle informe le grand public et le personnel d’un vaste « recrutement d’aide-cheminots », sans distinction de sexe, lancé par l’entreprise Cameroon Railways (Camrail).

L’avis de recrutement précise que les futurs 150 aide-cheminots âgés entre 19 et 40 ans, retenus à la suite d’une étude de dossier, seront en service dans les ateliers de Camrail situés à Bassa à Douala. Pour précision, « les dossiers seront déposés à l’unique adresse mail suivante : recrutement.camrail@my.com ».

Le premier hic dans ce qui semble être une information est l’adresse mail pour la soumission des dossiers de candidature. Ladite adresse n’a rien à voir avec les adresses mails professionnelles de cette entreprise. Autre élément douteux : le cachet apposé sur le document et attribué au directeur général de ladite société a des écrits flous ; visiblement retouché quand on y prête longuement attention. Il faudra plus d’éléments pour attester que le communiqué susmentionné est faux.

Sur le site web de l’entreprise Camrail (www.camrail.net), aucune offre n’est disponible au moment de l’annonce. Est-ce une absence de mise à jour ? Nous nous sommes rapprochés de l’entreprise pour avoir plus d’informations sur la source de ce document. Interrogé sur le sujet, Florent Ndjock, l’attaché de presse de Camrail, affirme que l’annonce ne vient pas de l’entreprise.

Il souligne par ailleurs que « d’autres faux avis de recrutement attribués à Camrail ont déjà existé. Les arnaqueurs essaient tout le temps. J’ai été interpellé à maintes reprises sur l’origine du faux document daté du 3 septembre dernier ».

Pour attester ses propos, Camrail a fait une publication en français et anglais sur sa page Facebook pour mettre en garde le grand public sur cette arnaque. « Camrail informe le public que les informations relatives au recrutement de 150 aide-cheminots dans les ateliers Bassa de Camrail qui circulent en ce moment sur les réseaux sociaux sont fausses et n’engagent que leurs auteurs. Camrail tient à préciser que ses offres d’emplois sont régulièrement et uniquement publiées sur son site web: http://www.camrail.net/carriere.php et sa page Facebook : https://www.facebook.com/camrail.officiel/», lit-on ici.

Pour preuve, les dernières publications sur un quelconque recrutement publiés sur ces plateformes datent du 13 août 2019 et portaient sur la recherche d’un Directeur Commercial et Marketing Fret. Restez vigilants face aux arnaqueurs !

Avec le taux galopant de chômage et de sous-emploi, les offres fallacieux plombent la toile. Aux premiers abords si l’annonce semble vraie, ce n’est qu’au premier contact avec les personnes derrière ces annonces que le chemin vers l’arnaque se déroule.

Ce travail a été réalisé par Frank William BATCHOU, Michèle EBONGUE et ASSONGMO NECDEM, avec le soutien de Defyhatenow, dans le cadre de la bourse de l’AFFCameroon

frankwilliam

Frank William Batchou est un journaliste de formation. Après avoir exercé dans plusieurs médias camerounais (Le Messager, Emergence, Show Mag, Crtv Littoral, Site-Dar Fm…), il s’est très vite reconverti, au vu de l’évolution, dans le blogging et du digital depuis 2008. Il a géré la communication du projet #Wikivillages de Wikipédia, la communication digitale du programme TV « Yellow Times » de MTN Cameroon, le label de production et management LMC Prod, le social media du magazine culturel Show Mag. En 2016, il rejoint en qualité de Social Media Manager, HAVAS AFRICA CAMEROUN, la filiale du groupe HAVAS Media, l’une des quatre plus grandes agences de communication dans le monde. Et depuis 2019, il gère le département digital de l’agence en qualité de Digital Manager. Frank William est également auteur du recueil de nouvelles « MAPANES : L’âme d’un aventurier » (commandez la version numérique ou physique à 2500 FCFA) et co-founder de F Square Corporation, une structure exerce dans le secteur du management, édition et production artistique, promotion sportive…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *